« Sous l’impulsion du nouveau bâtonnier, l’avocat d’affaires Jean Castelain, il adopte un mode de fonctionnement proche de celui d’une entreprise.

Il pensait illuminer la tour Eiffel à l’effigie des avocats, trouvant le A majuscule qui symbolise la profession d’une forme tout à fait comparable à la silhouette de la vieille dame de fer. Mais le maire de Paris a finalement refusé. À l’aube du bicentenaire du rétablissement du barreau, Jean Castelain, nouveau bâtonnier de la capitale, ne recule devant rien. «La nouvelle histoire du barreau de Paris s’écrit en ce moment», déclare-t-il avec une fierté non dissimulée. Les vastes festivités, auxquelles Nicolas Sarkozy en personne doit se rendre, organisées à la fin de ce mois pour célébrer cette date historique doivent concrétiser pour lui le changement radical de style opéré à la tête des 22 000 avocats parisiens.

En dehors d’une certaine rondeur, tout sépare en effet le nouveau bâtonnier de son prédécesseur, et même de ses prédécesseurs. À Christian Charrière-Bournazel, avocat de robe, orateur au caractère sanguin, a succédé un patron en costume plus soucieux de l’esprit corporate que des effets de manches.

Sous l’impulsion de Jean Castelain, le Conseil de l’ordre se réoriente vers les grands cabinets. Les représentants du barreau «d’affaires» parisiens ont fait leur apparition en son sein et à l’intérieur de ses commissions. Ils tentent de faire entendre leurs positions. «Notre pratique a des spécificités que certains confrères ne connaissent pas bien…», témoigne Pierre Servan-Schreiber, l’un de ces nouveaux arrivants, étiqueté «Castelain boys», et avocat dans l’un des plus gros cabinets mondiaux, Skadden.

Plus de robe noire au Conseil


Dorénavant, plus besoin d’enfiler la traditionnelle robe noire pour prendre place autour la grande table du Conseil sur laquelle chaque membre dispose désormais de son équipement informatique. «Est-ce qu’on reçoit ses clients en robe dans son cabinet?» justifie Jean Castelain. «67% du chiffre d’affaires du barreau est réalisé dans le conseil», analyse-t-il. Le mardi, en tenue civile, on débat donc aujourd’hui des chinese walls (muraille de chine) ou encore de la pratique des trees (arbres). Traduire des questions de conflits d’intérêt commerciaux au sein des grands cabinets, une question vitale pour les grandes structures, qui tentent de trouver des solutions de cloisonnement pour traiter des clients opposés par ailleurs. Le sujet fait bondir les petits cabinets, qui craignent de voir les «gros» rafler encore des marchés supplémentaires.

«Tout récemment, nous avons reçu les représentants du barreau de Londres, venus nous présenter leur fonctionnement, raconte un autre participant. Tout le Conseil s’est tenu en anglais… Les trois quarts des avocats présents ne parlaient pas trop mal la langue…», poursuit-il.

Un département international


Tandis que l’artisan Christian Charrière-Bournazel ne déléguait quasiment aucune de ses tâches, Jean Castelain le manager s’est doté, à l’image d’un ministre ou d’un grand patron, d’un chef de cabinet. Le Conseil s’est également équipé d’un «département international» chargé d’organiser les quelque 150 déplacements annuels de ses représentants à travers la planète.

Pour prouver son efficacité vis-à-vis de ses «clients», le barreau de Paris a aussi réduit de moitié les délais de traitement des dossiers de fixation d’honoraire -qui sont ainsi passés de huit mois à quatre mois. En septembre, l’ordre sera conforme à la norme «ISO» (norme internationale de management qui fait référence sur le plan mondial), nouveau gage de son esprit d’entreprise. Depuis quelques semaines, l’historique bulletin du palais est publié électroniquement… «Le papier c’est vintage» , déclare Jean Castelain. »

Source : lefigaro.fr

The following two tabs change content below.
Linkin
LINKIN est une agence de communication pour avocat (ou cabinet d'avocats), notaire, huissier. Spécialiste des professions juridiques nous les accompagnons dans tous les aspects de leur communication (site internet, référencement, campagne Adwords, plaquette, logo, relations presse).