Le conseil de l’Ordre des avocats du barreau de Paris a voté, lors de la séance du 20 juillet 2010, le calendrier des élections ordinales. Le premier tour de l’élection de l’avocat destiné à succéder au bâtonnier le 1er janvier 2012, le cas échéant, d’un vice-bâtonnier, ainsi que celle du renouvellement d’un tiers du Conseil de l’ordre, est fixé au mardi 30 novembre 2010 de 8h30 à 17h30. Le second tour aura lieu, si nécessaire, le jeudi 2 décembre 2010 également de 8h30 à 17h30. Lors de cette même séance, le conseil de l’Ordre des avocats du barreau de Paris a entériné la proposition du bâtonnier visant à organiser un débat télévisé entre les deux tours des élections. La chaîne Public Sénat s’est immédiatement déclarée intéressée par ce débat qui pourrait être diffusé sur un format de 52 minutes, en deuxième partie de soirée à partir de 22h. Ce débat pourrait favoriser l’image de la profession d’avocat et permettre aux candidats une plus large communication sur leurs positions et engagements.

Extrait du bulletin n°27 de l’Ordre des avocats de Paris :

« Comme chaque année, il appartient au Conseil de l’ordre de fixer la date des élections ordinales et les modalités de leur organisation.
C’est à M. Jean-Louis Magnier, MCO, que le bâtonnier a confié cette tâche.
Ayant constaté, notamment à l’occasion de sa propre campagne, que les débats des candidats au dauphinat étaient peu suivis par les confrères, le bâtonnier a eu l’idée d’organiser un débat entre les deux équipes de candidats présentes au second tour, animé par un journaliste et dont la diffusion pourrait être assurée par les chaînes hertziennes de la télévision française.
La chaîne Public Sénat s’est immédiatement déclarée intéressée par ce débat qui pourrait être diffusé sur un format de 52 minutes, en deuxième partie de soirée à partir de 22h.
Pour ceux qui ne seraient pas en mesure de le suivre en direct, il pourrait en outre être téléchargeable sur le site de l’Ordre des avocats.
Parallèlement, des discussions sont en cours pour une interview d’une dizaine de minutes de ces mêmes candidats sur France 3, là encore entre les deux tours.
Interrogés par le bâtonnier, les candidats ne se sont pas déclarés hostiles au principe de ce débat.
Les discussions ont toutefois été animées au sein du Conseil.
Quelques membres du Conseil ont en effet émis la crainte que les efforts d’un candidat, investi dans une campagne de plusieurs mois, puissent être anéantis sur une phrase malheureuse, une « bourde », ou plus simplement une mauvaise réponse due à la fatigue ou au stress.
Les plus nombreux ont estimé que ce risque était inhérent à la fonction que les candidats briguaient et ont considéré qu’une médiatisation des élections du futur bâtonnier pourrait permettre aux candidats une plus large communication de leurs positions et engagements.
Cette opération favoriserait en outre l’image de la profession tout entière qui apparaitrait plus dynamique et plus moderne.
Le bâtonnier a néanmoins demandé un vote sur l’organisation de ce débat et c’est à une large majorité que les membres du Conseil s’y sont déclarés favorables.
Le principe de ce débat étant acquis, restait à organiser les élections.
Deux hypothèses pouvaient être envisagées :
- la première, dite « longue » prévoyait les élections sur une semaine (le 1er tour le mardi 30 novembre, le second tour le mardi 7 décembre, et entre les deux, le jeudi 2 décembre, le débat des deux binômes de candidats arrivés au second tour) ;
- la seconde hypothèse, dite « courte » concentrait les événements sur trois jours ((le 1er tour le mardi 30 novembre, le débat le lendemain, mercredi
1er décembre, puis le second tour le surlendemain, jeudi 2 décembre).
Ces deux propositions ont elles aussi suscité de nombreuses prises de parole. Les avantages et inconvénients de ces deux solutions étant tour à tour évoqués. Finalement, le bâtonnier a demandé un vote et c’est « l’hypothèse courte » qui a emporté un large consensus.
Les élections se dérouleront donc ainsi : Le premier tour de l’élection de l’avocat destiné à succéder au bâtonnier le 1er janvier 2012, le cas échéant, d’un vice-bâtonnier, ainsi que celle du renouvellement d’un tiers du Conseil de l’ordre, est fixé au mardi 30 novembre 2010 de 8h30 à 17h30.
Le second tour aura lieu, si nécessaire, le jeudi 2 décembre 2010 également de 8h30 à 17h30. Les élections ordinales se dérouleront en conformité avec les articles 5 et 6 du décret n°91-1197 du 27 novembre 1991, P.65 du règlement intérieur du barreau de Paris et son annexe 1. Le vote sera exprimé sur support papier ou par correspondance, sur support électronique ou par procuration. Les avocats désirant faire acte de candidature devront en informer M. le bâtonnier au plus tard le 25 octobre 2010 à 17h30 par courrier ou déclaration qui lui seront adressés ou remis à son intention auprès de M. le secrétaire général de l’Ordre.
 »

Source : le bulletin de l’Ordre n°27

The following two tabs change content below.
Linkin
LINKIN est une agence de communication pour avocat (ou cabinet d'avocats), notaire, huissier. Spécialiste des professions juridiques nous les accompagnons dans tous les aspects de leur communication (site internet, référencement, campagne Adwords, plaquette, logo, relations presse).