105345_le-street-art-encanaille-les-livres-juridiques-web-tete-0203931854473_660x352pCette année, les codes bleus des éditions juridiques Lexis Nexis ont réellement décidé de se démarquer des éditions Dalloz, leur concurrent, afin d’augmenter leurs parts de marché.
Pour ce faire,  la Directrice Marketing, Stratégie et Développement, Madame Rachel Vidal a eut l‘idée originale de faire réaliser par des artistes-graffeurs, des jaquettes Street-Art sur les ouvrages des codes civil 2015.
Le résultat est fort réussi et nous démontre que la liberté de la création du Street-Art, n’est pas incompatible avec la droiture et la rigidité qui sont souvent liés à l’univers du Droit.

Cette idée lumineuse est née de la frustration que les éditions Lexis Nexis connaissaient d’être peu connu, malgré leur contenu intéressant. Selon eux, les anciennes couvertures bleues ne les mettaient pas du tout en valeur, contrairement à la couleur rouge de son célèbre concurrent, les Editions Dalloz.
Aussi, la Directrice Marketing de Lexis Nexis, afin de conjurer le sort, a pris le parti de l’innovation et de l’audace, en cassant les codes communément admis dans le milieu du Droit. Cette idée fût précédé d’un cassage de prix sur les ouvrages pour une durée limitée.
Il faut dire que cette stratégie marketing du « non conventionnel » avait déjà porté ses fruits l’an passé, avec les couvertures « fantaisie » sur les codes civils 2014 et qui ont fait bondir les ventes  de 200%.  Grâce à cette opération, Lexis Nexis a pu « grignoter » des parts de marché de son concurrent et se faire connaître davantage.

L’idée fut tellement efficace, que cette année Lexis Nexis poursuit sur sa lancée, avec l’idée des couvertures Street Art sur les codes civil 2015, en partenariat avec la galerie le Fleuve qui s’est chargée de sélectionner les artistes et les œuvres.
Le  mélange de l’univers classique et stricte du droit avec l’univers décalé du Street Art est tout aussi surprenant qu’intéressant et l’alliance des deux est réussie.

Par ailleurs, le pari est risqué car il peut être mal perçu par certains membres des professions du droit qui tiendraient particulièrement à conserver leur image de sérieux et de rigueur et qui, par conséquent ne souhaiteraient en aucun cas afficher la moindre originalité sur leur code civil.
Mais les risques restent mesurés, puisque la Directrice Marketing a également pensé à cette hypothèse et déclare : « c’est exactement pour cela que nous avons choisi le concept de la jaquette amovible(…) il est donc possible de l’enlever si on on est un étudiant en plein examen ou un avocat lors d’une plaidoirie. » 
Ainsi les éditions espèrent toucher aussi bien les étudiants de première année qui seront séduit par le format original, moderne et créatif de la couverture, que les professionnels du droit confirmés et amateurs d’Art contemporain qui apprécieront l’oeuvre d’art en elle-même.

La stratégie marketing de Lexis Nexis s’étend jusque dans les réseaux sociaux, qui jusque là n’ont fait l’objet d’aucun commentaire négatif. En effet, l’éditeur juridique a mis en place un service après-vente via les réseaux sociaux.
D’après eux : « A la rentrée 2013, l’opération Code civil a généré plus de 250 tweets et 90 conversations sur Twitter lors de son lancement. Il poursuivent en affirmant que « c’était un buzz inédit pour une marque B to B comme la nôtre. » 
Toutes ces discussions menées ont de quoi faire sortir de l’ombre le fameux code bleu et d’atteindre l’objectif de notoriété que l’éditeur s’est fixé. Car cette année, c’est le même engouement que le code civil à la couverture Street Art vit sur les réseaux sociaux.

Cette opération marketing est tellement efficace, que l’on se demande dès à présent ce que Lexis Nexis nous réserve pour l’année prochaine …

The following two tabs change content below.
Linkin
LINKIN est une agence de communication pour avocat (ou cabinet d'avocats), notaire, huissier. Spécialiste des professions juridiques nous les accompagnons dans tous les aspects de leur communication (site internet, référencement, campagne Adwords, plaquette, logo, relations presse).